publicité
  • Chaise T14 et guéridon N de Patrick Norguet pour Tolix

    Chaise T14 de Patrick Norguet pour Tolix // © Renaud Callebaut

    1

    / 8 images

    Période charnière pour Tolix, qui après avoir investi les locaux de sa nouvelle usine en 2012, sort en cette rentrée sa première chaise depuis près de 80 ans… et ses deux premières créations en inox, désormais travaillé au côté du traditionnel acier, pour améliorer encore la résistance à la corrosion.Une innovation constante, qui conserve au coeur de la stratégie, le respect des savoir-faire exceptionnels des artisans de l’entreprise française, basée à Autun en Saône et Loire.

    Un savoir-faire fidèle aux origines mais qui sait s’adapter aux nouvelles exigences : 100 % des matériaux sont aujourd’hui recyclés, la tôle non-utilisée est revendue à des fonderies et la chaîne de peinture est garantie zéro déchet C02.

    L’art de Tolix ? Produire du mobilier robuste à partir d’une tôle très fine, sans épaisseurs qui alourdissent le design. Pour y parvenir, les formes astucieuses jouent avec les plis, les rebords, les renfoncements et contribuent ainsi à la rigidifier. La nouvelle chaise T14, signée Patrick Norguet, illustre parfaitement cette prouesse technique. Soudures limitées, utilisation de l’inox et conception en une seule pièce de l’assise et du dossier assurent robustesse et résistance accrue contre les risques de corrosion, pour répondre aux contraintes du mobilier extérieur d’aujourd’hui.

    Déclinable pour la première fois dans une élégante version avec piètement en bois, et complétée par le guéridon pliant N, également dessiné par Patrick Norguet, la chaise T14 prend donc place aujourd’hui  fièrement au côté de l’iconique chaise A …

    Posté dans :

    Les articles les plus lus :