publicité
  • Exposition Homework – Portraits de designers #1

    Portrait de Jean-Sébastien Poncet // © Pierre Grasset et Elgrotoro pour ESE // © Edition sous Etiquette

    1

    / 7 images

    Découvrez à partir d’aujourd’hui une série de portraits des designers présentés au sein de l’exposition Homework, une école stéphanoise, à la Cité du Design de Saint-Etienne jusqu’au 11 mai 2014 (Lire l’article).

    Portraits de designers #1: Jean-Sébastien Poncet

    Portrait de Jean-Sébastien Poncet // © Pierre Grasset et Elgrotoro pour ESE

    Comment définiriez-vous votre vision du design ? Quelle est votre philosophie de travail ? Lequel de vos objets incarne le plus cette philosophie ?

    Je défends une approche paysagère du design pour laquelle les objets font paysage avec les lieux dans lesquels ils s’inscrivent. La force poétique de mon travail s’écrit dans l’économie des moyens. J’interroge la dimension de marqueur du territoire des objets. Points de convergences des flux environnementaux, des situations et des sens, ils témoignent d’un regard sur les fonctions de métabolisation de l’objet sur l’espace, à ses différentes échelles. Un bon exemple, c’est la série animali domesticki espace public que j’ai dessiné pour ESE-édition sous étiquette.

    Pourquoi avoir choisi de développer votre activité à Saint-Étienne ? Quels sont les atouts de l’agglomération pour vous ? En quoi l’écosystème design présent à Saint-Étienne vous a-t-il aidé ?

    Le réseau d’entreprises locales est très intéressant en diversité et en qualité de savoir-faire. On bénéficie en cela des suites du passé armurier et passementier de la ville, mais aussi du dynamisme des entreprises de la région Rhône-Alpes. La prise en compte du design dans le positionnement de la ville est aussi une raison pour s’installer ici, de même que l’outil que représente la cité du design. L’espace est en effet très accessible, contrairement à d’autres villes, ce qui donne une réelle liberté pour travailler, expérimenter.

    À quelle échelle s’étend votre réseau de partenaires, collaborateurs, clients ? De quelle façon articulez-vous ces différentes échelles dans votre travail (déplacements, travail à distance, événements…) ?

    Il y a un premier cercle avec lequel je travaille très souvent qui est très localisé à l’échelle du département. C’est celui des ateliers avec lesquels j’entretiens des liens de confiance et avec qui je peux facilement échanger et faire avancer les projets en cours. Je commence à travailler avec des artisans de la région parisienne mais comparé au reste, c’est un épiphénomène. Je participe assez régulièrement à des évènements d’échelle nationale comme Paris Design Week ou jardin-jardins. J’ai une clientèle à l’échelle régionale et nationale dont les produits sont diffusés sur le territoire national ainsi qu’à l’export.

    www.jean-sebastienponcet.com

    Posté dans :

    Les articles les plus lus :