publicité
  • Christian Boucharenc pour Yookô

    Christian Boucharenc est Associate Professor, Deputy Head – National University of Singapore – School of Design and Environnement

    Après avoir étudié en France, en Finlande et au Danemark, Christian Boucharenc s’installe en Asie – au Japon tout d’abord où il passe de nombreuses années travaillant pour Toshiyuki Kita en parallèle à son doctorat, puis à Singapour où il est installé depuis 2002.

    Christian Boucharenc s’attache auprès de ses étudiants à valoriser une grammaire de l’identité : le sensible, la culture, le lien qui dépassent la globalisation des formes, inertes sans âme.

    Certes, l’exigence de la conception, de la qualité, du détail, est universelle mais ne doit pas gommer les sensibilités culturelles qui font la richesse de la créativité. Comme Christian Boucharenc le dit si bien, on ne crie pas dans un sauna ou un Sentō (bains publics finlandais ou japonais).

    Vision internationale ne rime pas forcément avec approche globale

    Les différences nationales, régionales varient en fonction du contexte. Prenez l’exemple de l’architecture du finlandais Juha Leiviskä – la lumière, rare en Finlande, est magnifiée dans ses constructions, constamment attachées à attirer le peu de lumière extérieure à l’intérieur du bâtiment. Tout le contraire au Japon! où la lumière est traitée comme une matière à part entière, sculptée, façonnée dans un langage où la fonction est relayée au second plan .

    La recherche de la forme parfaite, standardisée, tendant à gommer les différences culturelles est stérile. La chance actuelle des designers est d’accéder à une connaissance globale tout en s’inspirant de sa culture, permettant ainsi de trouver un langage qui leur est propre, tout en favorisant ainsi l’appropriation par l’usager.

    propos recueillis par Bénédicte Colpin

    Bibliographie:
    Design for a contemporary world National University Press, 2008

    Posté dans :

    Les articles les plus lus :