publicité
  • Prix Liliane Bettencourt pour l’Intelligence de la Main 2012

    Canapé Irregular Bomb - Lauréats Dialogues 2012 // © Fabrice Gousset, Courtesy Carpenters Workshop Gallery

    1

    / 9 images

    Après le brillant travail du céramiste Guillaume Bardet récompensé en 2011, le Prix Liliane Bettencourt pour l’Intelligence de la Main honorait ses lauréats 2012 le mois dernier.

    La première des deux récompenses, Talents d’exception, promeut la réalisation d’une œuvre résultant d’une parfaite maîtrise des techniques et savoir-faire d’un métier. Elle a été attribuée au touchant céramiste Wayne Fischer pour Métamorphose. Derrière les formes organiques, presque oniriques se cache une remarquable complexité dans la conception: pièce en double paroi et finition d’orfèvre où l’enchaînement peinture, émaillage puis sablage assure l’alchimie nécessaire au rendu final…

    Fasciné par les origines de la vie, Wayne Fischer essaie de « transcrire la sensualité du toucher dans la forme ». Son Origine du monde en céramique est une ode aux courbes féminines et à la fécondité.

    Le prix Dialogues, quant à lui, est venu récompenser le canapé Irregular Bomb, fruit de la collaboration entre le designer Robert Stadler et 3 artisans d’art: Bernadette N’Guyen – coupeuse couturière -, Maurice Barnabé – menuisier en siège, sellier -, Jean-Paul Mahé – sellier -.

    Inspiré des blocs de lave projetés lors d’une éruption volcanique et solidifiés durant leur parcours aérien, Irregular Bomb est la fusion de trois types d’assises -canapé, chaise longue et tapis -. Un objet mutant que l’on pourrait rapprocher dans le concept de la Rug Lamp de Bina Baïtel. Côté réalisation, l’équipe a du rivaliser d’ingéniosité pour assembler sur cette structure irrégulière près de quatre cents carrés de cuir de tailles inégales.

    Un travail titanesque pour les artisans qui ont passé trois cent cinquante heures de travail à trois sur le modèle.

    intelligencedelamain.com

    Posté dans :

    Les articles les plus lus :