publicité
  • Rotunda Serotina – Snack bar d’exception par Kolman Boye X Benchmark X AHEC

    Une structure magistrale en bois de merisier

    Les architectes Kolman Boye, Benchmark et l’AHEC ont collaboré ensemble pour réaliser une structure étonnante en bois de merisier pour Wallpaper* Handmade à Milan

    La Rotunda Serotina est une structure complexe en forme de colonne ou de rotonde qui soutient une succession de petites planchettes en bois sur une douzaine de rangées. Les architectes danois/suédois Kolman Boye ont été invités à concevoir un concept de structure présentoir pour proposer une sélection de biscuits sucrés salés du bistrot voisin T’a Milano. Le magazine Wallpaper * a proposé à l’agence de faire équipe avec la société Benchmark qui a une connaissance sans précédent du travail du bois pour réaliser cette structure en collaboration avec l’American Hardwood Export Council. La rotonde est construite entièrement en bois de merisier américain, Prunus Serotina.

    Les architectes se sont inspirés pour ce projet en particulier des structures squelettiques mais également des grands magasins à l’ancienne. Ici ils ont poussé le concept de l’armoire d’apothicaire jusqu’à l’extrême. « Quelque chose de vraiment imposant était nécessaire pour ce lieu » indique Victor Boye Julebäk, qui dirige le cabinet d’architecture avec Erik Kolman Janouch. « Nous avons peut être dépassé les bornes. »

    Crédits: © Giovanni Nardi

    Un tour de force d’ébénisterie, un hommage aux savoir faire des artisans

    Benchmark est un fabricant de meubles britannique qui a travaillé aux côtés des architectes dès les premières phases de conception. Il partage le respect et l’enthousiasme de Kolman Boye pour les techniques traditionnelles de menuiserie japonaise. Benchmark a employé un système d’assemblage traditionnel avec des chevilles carrées en bois et le découpage des centaines d’encoches carrées a été un vrai défi mais il confère à l’ensemble une forte allure de menuiserie japonaise. «Au total, nous avons fait 3 084 pièces distinctes reliées par 1008 joints pour constituer le ‘squelette’de la Rotonde avec 528 planchettes pour les couche de surface, tous assemblés sans l’utilisation de clous, de vis ou de colle. C ́est un tour de force d’ébénisterie et un hommage aux compétences de nos artisans qui ont mis en œuvre tout leur savoir-faire technique sur un projet à grande échelle « , explique Sean Sutcliffe, co-fondateur de Benchmark.

    Les vastes colonnes de rayonnages sont disposées autour d’une forme cylindrique de sorte qu’une échelle peut coulisser à l’intérieur de la structure le long de chaque étagère. Chaque étagère de la rotonde contient différentes rangées de petites planchettes en merisier que le visiteur peut emporter chez lui comme une édition limitée d’échantillons provenant de l’exposition.

    Crédits: © Jon Cardwell

    Avec un diamètre de plus de 3,7 m et une hauteur équivalente, il ne s’agit plus vraiment d’un meuble, mais d’une structure légère non négligeable. Tenant compte de cela l’AHEC a consulté les ingénieurs d ́Arup, déjà impliqués dans un certain nombre de projets précédents de l’AHEC, tel que « La Timber Wave» ou «l ́Escalier sans Fin ». Ces derniers ont procédé à des évaluations structurelles entre différents prototypes, afin de mettre au point la construction finale.

    Coup de projecteur sur le merisier, l’essence victime de la mode

    Pour les visiteurs qui n’ont pas l’habitude de voir les teintes rose pâle très frappantes de ce bois rougeâtre dans leur intérieur, ce coup de projecteur sur le Prunus serotina sera une véritable révélation. En effet l’époque où le mobilier en merisier était lourdement laqué pour faire ressortir ses teintes rouges est entièrement révolue. La finition contemporaine plus poreuse, s’adapte à merveille avec la tendance actuelle pour le bois massif à l’état brut.

    Les architectes comparent la structure à un ensemble « d ́os» et les planchettes repas à de « la peau ». « Nous avons aimé l’idée de dévoiler la peau de sorte que seul reste l’os. C ́est magnifique, presque chorégraphique, la façon dont les planchettes de merisier sont enlevées par les invités de sorte que vous pouvez voir la structure se désintégrer lentement. Comme ces énormes réservoirs à gaz qui se vident lentement.  »
    Le merisier américain pousse abondamment dans les Etats de Pennsylvanie, de New York, en Virginie et en Virginie occidentale avec l’un des rythmes de croissance les plus rapides parmi les feuillus tempérés. Il se régénère naturellement et en se patinant il offre une riche palette de teintes brun rougeâtre. Pourtant ses ressources sont encore largement sous-utilisées.

    Du point de vue de l ́artisan le merisier est un bois qui se travaille à merveille pour obtenir une finition soyeuse très agréable. En tant qu’arbre fruitier, il a toujours été assez prisé dans le passé et devrait l ́être encore aujourd’hui. Il est devenu une victime de la mode que l’industrie forestière ne peut pas simplement mettre de côté compte tenu de son cycle de croissance sur 100 ans « , dit Sean Sutcliffe. Il ajoute: « La Rotunda Serotina s’inscrit dans la continuité de notre démarche sur l’Analyse de Cycle de Vie, qui nous l’espérons sera pris en compte plus largement dans l’industrie de l’ameublement. »

    « Compte tenu des effets de mode actuellement dans le secteur de l’ameublement, vous êtes en droit de penser que toutes nos forêts sont constituées entièrement de chêne et de noyer, » indique David Venables, Directeur européen de l’American Hardwood Export Council. « Si l’on veut parvenir à une véritable gestion durable des ressources il est important de trouver un juste équilibre entre la demande du marché et la dynamique de la forêt ».

    Il poursuit: «C’est important aussi d’offrir au consommateur le choix le plus large possible. Donc, ne pas présenter sur le marché certaines de nos meilleures essences, comme le merisier, parce qu’elles ne sont pas « tendance » est une véritable occasion manquée. Il y a déjà des signes avant-coureurs qui laissent présager que les fabricants de meubles en Europe se tournent à nouveau vers le bois de merisier comme un matériau de choix.

    Notre expérience nous démontre que lorsque le secteur du mobilier s’oriente vers un certain «look» souvent le secteur de l’architecture emboîte le pas quelques années plus tard « .

    Crédits: © Petr Krejci

    Une démarche globale centrée sur la mesure de l’impact carbone

    Le merisier américain s’est avéré une essence intéressante à valoriser à la fois sur le plan esthétique mais également au niveau de son impact environnemental. «Nous croyons qu’une essence comme le merisier a beaucoup à offrir et sera bientôt utilisé à nouveau couramment , ‘explique David Venables, le directeur européen de l’AHEC. «Nous essayons de promouvoir le plus large éventail d’espèces sur le marché, afin de refléter ce qui pousse actuellement dans la forêt . » La gestion durable des ressources de feuillus américains signifie que cette essence sera toujours disponible pour les agenceurs ainsi que les industriels de l’ameublement. L’accent mis sur le merisier au Salone del Mobile de Milan pourrait donc marquer un tournant dans l’utilisation de cette essence de qualité.

    Non seulement l’AHEC veut proposer un choix d’essences équilibré mais il veut également promouvoir le profil environnemental de ces produits. «La transformation du bois, sur le plan environnemental offre des avantages énormes. Le bois est renouvelable, stocke du carbone et sa transformation engendre un impact relativement faible . La qualité unique du bois c’est qu’il est à la fois un matériau et un combustible: la plupart des scierie recyclent leurs déchets de bois sous forme de bois énergie. Cette valorisation énergétique minimise l’empreinte carbone des produits en bois « , explique Venables. «Par ailleurs nous constatons qu’une politique environnementale pour limiter les impacts contribue également à rationaliser les coûts de fabrication ».

    Auteur: AHEC

    www.kolmanboye.com

    www.benchmarkfurniture.com

    Retrouvez l’AHEC dans notre espace Yookô Network et sur son site internet:

    www.americanhardwood.org

     

    Posté dans :

    Les articles les plus lus :